La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de ldubost sur le débat « Scalabilité et modèles de présence à l'international ».

Retourner au débat

La contribution #285

ldubost
#285, le 05/10/2014 - 11:23

Créer un acteur Européen de l'investissement et de l'aide publique à l'innovation

Chaque pays européen dispose de son propre organisme d'aide à l'innovation et au développement des entreprises (BPI en France, KfW en Allemagne). Créer des entreprises effectivement Européennes demanderait l'accès à un acteur Européen pour accompagner ces entreprises. Ceci serait possible soit par une collaboration plus étroite entre ces acteurs, soit en créant un organisme commun, soit en les fusionnant.

1 argument pour ∨

ldubost
#1344, le 21/11/2014 - 18:29

C'est dommage de trop penser "national". Ils doivent bien rigoler aux USA. On fait le constat qu'on se fait bouffer par les entreprises US ou Chinoises et en même temps on veut se la jouer perso en Europe en investissant chacun dans nos propres fleurons nationaux. Faudra-t-il encore 20 ans d'echecs pour se rendre compte qu'il faut faire des alliances ?

Abdel Kander, votre contre-argument est surtout anti-aide public. Or il est déjà établi que les aides publiques sont utiles et portent un ROI. Chaque euro investis par la BPI rapporte en emplois et TVA. Ma proposition vise à reorienter cette aide public dans le cadre d'alliance Européennes. Je ne vois pas en quoi un acteur Européen serait moins bon qu'un acteur Français et un acteur Allemand. Prenez cette argument côté fonds privés et proposés de faire des fonds bi-nationaux ce qui sera bien entendu une bonne chose à condition de vérifier que nous arrivions à garder les entreprises financés dans le giron européen.

La consultation est fermée

4 arguments contre ∨


#1568, le 26/11/2014 - 12:02

Il faut que la gestion des aides du numérique soit confiée à de vrais représentants des entreprises : CNLL et ses représentations régionales pour les entreprises du Libre en France par exemple.


#1565, le 26/11/2014 - 11:45

C'est une très mauvaise idée de créer encore un organisme intermédiaire qui va capter les aides à la place des entreprises, qui va transformer les demandes d'aides en usine à gaz, qui va s'autofinancer en partie sur ces aides et qui va imposer le versement du reste de l'aide à des prestataires qui seront des partenaires ou des entreprises créées par les collectivités. C'est déjà ce qui se passe avec les aides nationales et les aides des collectivités. Ça ne fonctionne pas.
 


#1564, le 26/11/2014 - 11:45

C'est une très mauvaise idée de créer encore un organisme intermédiaire qui va capter les aides à la place des entreprises, qui va transformer les demandes d'aides en usine à gaz, qui va s'autofinancer en partie sur ces aides et qui va imposer le versement du reste de l'aide à des prestataires qui seront des partenaires ou des entreprises créées par les collectivités. C'est déjà ce qui se passe avec les aides nationales et les aides des collectivités. Ça ne fonctionne pas.
 

Abdel Kander
#374, le 06/10/2014 - 14:08

Un acteur public ne peut pas supporter les risques liés aux activités d'innovation sauf à faire de la recherche fondamentale (où le résultat économique immédiat n'est pas pris en compte). Il vaut mieux créer un environnement réglementaire et fiscal porteur q'un interventionnisme mal placé.

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée