La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de ldubost sur le débat « Scalabilité et modèles de présence à l'international ».

Retourner au débat

La contribution #1347

ldubost
#1347, le 21/11/2014 - 18:42

Penser Européen

Notre industrie comme la plupart des industries, et d'ailleurs comme le monde politique, a d'enormes difficultés à penser Européen. Pourtant c'est critique aujourd'hui dans des marchés qui sont presque tous des "winner take all" et ou les marchés nationaux européens sont de taille trop réduites afin de permettre l'établissement de leaders mondiaux et ou chaque marché européen est un challenge culturel.

Malgré ces difficultés nous jouons perso dans chaque pays en pensant que parce que le marché numérique est dynamique nous allons pouvoir tirer notre épingle du jeu et pendant ce temps les mastodontes US déferlent sur nos consommateurs. 

Pourtant l'Europe a réussi dans le passé à surmonter ses différences dans d'autres domaines en créant Airbus leader dans son domaine, et bien entendu cela à été plus que difficile.

Evidement le même modèle n'est probablement pas possible pour le numérique mais cela ne doit pas nous empêcher de "Penser Européen" dans toutes nos actions. Ceci est vrai pour les créateurs d'entreprises, les entrepreneurs établis, les services publics d'aides à l'innovations, les investisseurs. 

Nous devons créer des alliances européennes plus fortes, encourager les entreprises à devenir des entreprises multi-nationales. Beaucoup trop de nos initiatives sont locales. Il est quasi-impossible aujourd'hui de localiser une entreprise à la fois en France et en Allemagne et de bénéficier des mecanismes d'aide à l'innovation de ces deux pays (sans compter qu'il est déjà difficile de suivre ceux d'un pays ! Alors ceux de 27 !).

Reveillons-nous et pensons Européen !

1 argument pour ∨

Alain Garnier
#1378, le 23/11/2014 - 11:48

Une politique de soutien aux investissements dans le numériques seraient une pierre angulaire du couple franco allemand, tous les deux attachés à notre souveraineté numériques, et tous les deux face aux US.

C'est ce qu'on propose d'ailleurs à EFEL dans ce cadre.

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée