La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Propositions dans le débat public sur le débat « Soutien à l'innovation ».

Retourner au débat

La contribution #162

Propositions dans le débat public  Compte vérifié
#162, le 30/09/2014 - 11:42

Assurer une meilleure attribution des aides publiques

Réorienter les aides publiques vers les PME. L’implication plus ou moins forte des PME dans un projet doit devenir un critère de sélection pour l’attribution d’aides publiques en R&D pour les grandes entreprises.
Attribuer des aides limitées mais nombreuses à l’amorçage puis augmenter les aides à mesure que le projet prend de l’ampleur (en s'inspirant du Concours mondial de l'innovation : http://innovation-2030.entreprises.gouv.fr/fr).

4 arguments pour ∨


#1563, le 26/11/2014 - 11:42

Peu d'entreprises reçoivent des aident directes. On ne leur propose plus que des prêts qui les surendettent. Les aides de l'état, des régions etc. sont détournées par des intermédiaires des collectivités qui créent des tats d'organismes de gestion de ces aides et les captent soit pour s'autofinancer, soit en imposant de passer par des prestataires qui sont généralement des organismes rattachés aux collectivités. Et c'est encore pire pour les aides Européennes.

Facebook_Jean-Yves Tillier
#791, le 31/10/2014 - 19:39

Utiliser le numerique pour reduire les disparites entre regions et villes. Bien sur. Visualiser et ensuite agir.

Superchaton
#591, le 15/10/2014 - 19:57

Il y aurait beaucoup à dire sur le Crédit d'Impôt Recherche, détourné allègrement par certaines entreprises... Je me souviens d'une offre d'emploi pour coder un site en PHP qui requérait explicitement un doctorat : depuis quand faut-il être docteur pour faire des sites internet ?

ldubost
#279, le 05/10/2014 - 10:41

Il serait en effet beaucoup plus efficace de faire plus d'aides de quantité inférieure. Aujourd'hui un projet de recherche type va coûter par exemple 4ME d'aide, dont seulement environ 25% va aller à des PME innovantes. Sur ces 25%, les contraintes de fonctionnement vont encore diviser par deux l'efficacité de l'aide effective sur le développement de l'entreprise. On parle donc de 500KE d'aide efficace, contre 3,5ME distribués pour faire travailler des labos, des grandes entreprises et des individus moins concernés par l'objectif de développement de startups innovantes.

En investissant seulement 2ME distribués par tranche de 200KE avec moins de contraintes, vous aidez 10 startups innovantes de façon beaucoup plus directe.

La consultation est fermée

3 arguments contre ∨

GITEP TICS  Compte vérifié
#2276, le 18/12/2014 - 12:07

Le soutien à l’innovation est un enjeu crucial pour le développement de l’économie numérique.

On ne doit pas opposer PME et grandes entreprises. On doit, au contraire, les rapprocher.

 

Il ne parait pas opportun de modifier le dispositif actuel du CIR. Ce dispositif, qui concerne tout l'écosystème des entreprises innovantes, est la meilleure réponse pour garantir l'attractivité de la France en matière de R&D, en plaçant la compétitivité de notre pays au premier plan au niveau européen. 

Henri Hay
#1004, le 06/11/2014 - 10:56

Je crains qu'un tel dispositif ne fasse que renforcer le déclin de la recherche et de l'innovation en France. Dans un contexte économique tendu, réorienter les aides publiques revient à prendre à un endroit pour donner à un autre, de manière à garder les dépenses constantes. Une telle politique conduirait à réduire le financement de la recherche fondamentale, qui est pourtant la matrice d'où émergera l'innovation de demain. On aboutit donc au paradoxe que soutenir l'innovation d'aujourd'hui en réorientant les fonds plubliques, c'est tuer l'innovation de demain.

Louson
#362, le 06/10/2014 - 13:44

Les grands groupes créent déjà des filiales, qui sont alors considérées comme des PME.

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée